Foodsharing zu Beefort

Dernière modification le 17.02.2021

“Mindesthaltbar bis …. “ op de Liewensmëttele bedeit net gläichzäiteg “Tödlich ab ….” an et kann ee se weiderhin iessen. An de Supermarchéë ginn dës Liewensmëttel aussortéiert genau sou ewéi aner Liewensmëttel well se entweder ze grouss, ze kleng, ze kromm sinn oder eng Téitsch oder eng komesch Faarf hunn. “Foodsharing Luxembourg” setzt sech an fir d’Liewensmëttel virun der Poubelle ze retten a verdeelt se gratis un all Mënsch egal a wéi enger finanzieller oder sozialer Situatioun dee sech befënnt.

Déi wuel bekanntste Plaz vun der Verdeelung vu Liewensmëttelen ass zu Jonglënster wou alles ugefaangen huet an nieft Duelem gëtt et mëttlerweil och zu Beefort ee sougenannte “Foodsharing Distribution Day”. Zanter e puer Woche ginn all Méindeg ab 18 Auer Liewensmëttel am fréiere Judossall (10, Grand-rue) verdeelt. D’Gemeng Beefort stellt dës Raimlechkeete gratis zur Verfügung.

Mat der Ënnerstëtzung vum Annick Feipel aus dem Generatiounsgaart hu véier Leit ee Grupp vu Fräiwëllegen op d’Bee gesat fir eng Verdeelung zu Beefort ze organiséieren: Denise Tonon, Ute Morheng, Krys Pleimelding a Keven Schimberg. Dëse Grupp erweidert sech kontinuéierlech a jiddereen ass wëllkomm sech de Fräiwëllegen unzeschléissen.

All Verdeelungspunkt schafft selbststänneg a kuckt fir a senger Géigend d’Liewensmëttelen vun de Geschäfter ze sammelen. Den “Delhaize” aus dem Duerf gehéiert ënnert anerem, déi dës Aktioun ënnerstëtzen, a stellt seng aussortéiert Saache gratis zur Verfügung, déi da vun de Fräiwëllegen ofgeholl ginn. Selbstverständlech kënnen och Privatleit hir Saachen ofginn.

De Rendezvous fir déi Fräiwëlleg ass an der Reegel den Dag selwer ëm 17 Auer. Si sortéieren déi verschidde Liewensmëttel an éier se no de verschidde Kategorien op den Dëscher ausgestallt gi gi se nach eng Kéier iwwerpréift op se nach ëmmer ze genéisse sinn. Saachen, déi musse kal sinn, kommen an ee Frigo. D’Offer vun de Liewensmëttelen ännert all Kéiers. Am Viraus weess ee jo ni, wat déi verschidde Geschäfter aussortéieren a gratis zur Verfügung stellen. An de leschte Woche goufen zum Beispill eng Kéier bal 500 an eng aner Kéier ronn 650 Kilogramm Liewensmëttel virun der Poubelle gerett a gratis zu Beefort verdeelt.

Pénktlech ëm 18 Auer ginn d’Dieren op an éier ee sech zerwéiert muss ee sech an eng Lëscht androen. Mat hirer Ënnerschrëft confirméieren d’Leit, datt si sech bewosst sinn ëm den Zoustand vun de Liewensmëttelen a maachen d’Organisateuren net responsabel fir iergendwellech Niewewierkungen bei der Consommatioun vun de gratis ugebuedene Liewensmëttel. Des Weideren hëlleft d’Lescht am Fall vun engem Covid-19-Fall beim Contact-Tracing.

Tësche 50 a 60 Leit vu Beefort an Ëmgéigend komme reegelméisseg op de Rendezvous, deen an der Reegel eng Stonn dauert. Fir ee gudden Oflaf ze garantéieren ass et gutt fir virun der Zäit do ze sinn. Et ass nëmme selbstverständlech, datt jiddereen nëmmen dat hëlt wat och wierklech gebraucht gëtt. Op der enger Säit aus Solidaritéit mat den anere Leit, déi ebenfalls op de Rendezvous kommen, an aus Respekt zu de Liewensmëttel, déi een herno net selwer ewechgeheie muss.

Weider Informatiounen zum “Foodsharing” ginn et um Site www.foodsharing.lu an hei eng kleng Fotosgalerie vun gëschter an der Woch virdrun.

  ****

L’indication « à consommer de préférence avant le … » sur les produits alimentaires ne signifie pas automatiquement « mortel à partir du … » et on les peut quand même consommer. Les membres de « Foodsharing Luxembourg » sauvent des denrées alimentaires de la poubelle et les distribuent gratuitement à toute personne n’importe sa situation financière ou sociale sans aucun critère. Ces aliments ont été rejetés par les supermarchés à cause de leur aspect un peu trop courbé, trop petit, trop grand, endommagé, ou simplement parce qu’ils ont passé la date de péremption. Mais cela ne veut pas dire qu’ils ne sont plus consommables. Bien au contraire. Tous ces aliments ont été donnés par des supermarchés et magasins de la région qui ont préféré les donner à l’association au lieu de les jeter. Bien à savoir que le « Delhaize » à Beaufort figure parmi les magasins qui offrent gratuitement ces aliments. A préciser encore que ce sont des bénévoles que font le tour pour récupérer ces denrées alimentaires. Le premier point de distribution, un « Foodsharing Distribution Day », a été créé à Junglinster et après Dalheim il existe depuis quelques semaines également un tel événement à Beaufort. Le rendez-vous est chaque lundi de 18 à 19 heures dans l’ancienne salle Judo à 10, Grand-rue. La commune met ces locaux gratuitement à disposition. Chaque point de distribution travaille d’une façon autonome dans sa région.

Avec l’aide de Annick Feipel du « Generatiounsgaart » un groupe des quatre bénévoles (Denise Tonon, Ute Morheng, Krys Pleimelding et Keven Schimberg) s’est formé et organise les distributions à Beaufort. Ce groupe s’élargie continûment et chacun est bienvenu à soutenir cette action. Les bénévoles se réunissent le jour même vers 17 heures, font un tri des aliments et les regroupent sur une table. On ne sait jamais à l’avance qu’est-ce que et combien les différents magasins mettent à disposition à l’organisation. Les dernières semaines par exemple une fois presque 500 et l’autre fois environ 650 kilogrammes d’aliments ont pu être sauvé et distribué à Beaufort.

Les portes ouvrent à 18 heures et avant qu’on se sert de ce qu’on a besoin on s’inscrit sur une liste. Avec la signature on confirme l’état des aliments et chacun assume l’entière responsabilité de la consommation de ces aliments. De plus cette liste permet de retracer les contacts en cas d’un test positif à la Covid-19.

Entre 50 et 60 personnes de Beaufort et alentours viennent régulièrement au rendez-vous à Beaufort qui dure une bonne heure. Afin de garantir un bon déroulement il est conseillé de venir avant l’heure. Cela va sans dire que chacun prenne dont il a vraiment besoin à l’instant et ceci pour quelques raisons. D’abord comme respect vis-à-vis des autres personnes qui sont dans la file ainsi qu’aux aliments de ne les pas jeter plus tard chez soi à la maison.

Plus d’informations sur le « Foodsharing » sont disponibles sur le site internet www.foodsharing.lu et voici quelques impressions d’hier soir et du lundi précédant.

Des articles de la même catégorie

Ee klenge Kaddo

Ee klenge Kaddo

Zanter gëschter sinn d’Mireille, Erika a Rosa ënnerwee fir de Leit iwwer 55 Joer ee klenge Kaddo vun der Gemeng ze iwwerreechen. Elo am Fréijoer hätt d’Journée 55+ vum Hierscht 2020 sollen nogeholl ginn, déi all Joer vum Schäffen- a Gemengerot an Zesummenaarbecht mat...

mehr lesen
Appel à candidatures

Appel à candidatures

Suite à une démission et une place non-occupée la commission de la culture dispose de deux postes à pourvoir. Afin de poser votre candidature pour un des deux postes vacants, veuillez remplir la présente fiche et nous la renvoyer pour le lundi 26 avril 2021 au plus...

mehr lesen
Buergbrennen 2021

Buergbrennen 2021

D’Amicale vun de Beeforter Pompjeeë wollt net op d’Traditioun vum Buergbrennen verzichten an huet decidéiert de Brauch am Aklang vun de gültege Reegelen ze organiséieren. Zuschauer waren net zougelooss an dach konnten d’Leit um Buergbrennen deelhuelen. An...

mehr lesen